Limiter la vitesse de téléchargement sur Steam et Uplay

Tout le monde n’a pas encore la fibre optique chez lui et une connexion ADSL bancale peut être galère parfois pour télécharger ses jeux préférés sur les plateformes telles que Steam ou Uplay. Mais saviez-vous que ces services proposent un limitateur de vitesse de téléchargement ?

 

Steam

Sur steam, le limitateur de téléchargement se trouve dans le menu
Steam -> Paramètres -> Téléchargements
Dans cette fenêtre, vous pouvez choisir les périodes à laquelle le logiciel peut télécharger les mises à jour ou les nouvelles installations mais aussi le débit maximal autorisé.
La limite est en KB/S c’est à dire en Ko/s.

Sur cet exemple, j’ai limité de minuit à minuit (donc tout le temps) la vitesse de téléchargement à 256Ko/s. Avec ma connexion VDSL de 2,2Mo/s, cela me laisse suffisamment de débit pour surfer et regarder des vidéos. Et sur le graphique de téléchargement, on voit que la courbe ne dépasse pas cette limite.

 

 

UPLAY

Le service d’Ubisoft propose également un limitateur de bande passante. Il faut faire apparaitre le menu en cliquant sur les 3 traits en haut à gauche. Ensuite, allez dans Paramètres puis Téléchargements. Grâce à la réglette, vous pouvez également choisir la limite maximale d’utilisation de votre débit descendant.

Cette fois-ci, j’ai mis une limite de 512Ko/s et on peut également voir sur la courbe de téléchargement que ma vitesse est désormais limitée.

 

 

Conclusion

Ces plateformes de jeux dématérialisés pensent aux personnes ayant une « petite connexion » et offrent ce service très utile quand on sait où il se trouve.
Les jeux vidéos sont de plus en plus gourmands en taille de disque dur et avec un débit faible, il faut parfois plusieurs nuits de téléchargements pour pouvoir essayer le dernier jeu à la mode. En lançant le téléchargement en journée même avec une limite basse, ça permet d’avancer et de gagner quelques minutes dans l’impatience qu’on a tous avant d’essayer un nouveau jeu.

Encore un truc appris !

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*