J’aime ma ville donc je l’aide

L’un des très grands avantages de « l’Internet 2.0 » où tout le monde peut s’exprimer, c’est de pouvoir récolter beaucoup d’informations très précises et coordonnées. On appelle cela le CrowdSourcing. Si chaque habitant d’une ville contribue un tout petit peu à l’amélioration du fonctionnement de sa commune, par effet papillon, la vie de tout le monde sera meilleure. C’est le leitmotiv de Keyclic.

 

 

Keyclic, c’est qui, c’est quoi ?

Keyclic, c’est avant tout une entreprise bordelaise spécialisée dans la remontée d’informations pour les collectivités et les entreprises. Leur but principale, c’est de récupérer le plus de données possibles dans un domaine précis. C’est ce qu’on appelle le Big Data. Grâce à toutes ces données récoltées puis traitées, une ville, une agglomération, une entreprise privée va pouvoir prendre des décisions adaptées, rapides et efficaces.

Mais Keyclic, c’est aussi un service et une application mobile destinés aux citoyens. En quelques minutes et grâce au système de géolocalisation de votre smartphone, vous allez pouvoir participer à la récolte de données pour votre ville.

Le fonctionnement est simple : vous vous baladez dans la rue et vous observez par exemple un canapé qui est laissé à l’abandon sur un trottoir. Vous ouvrez l’application Keyclic, elle vous géolocalise précisément (vous pouvez corriger la localisation) et vous pouvez ajouter une photo et un texte pour décrire votre observation.
Une fois votre observation validée par Keyclic (il y a toujours des petits malins pour troller un service), votre observation est immédiatement transmis à votre mairie, service technique ou le service de l’Etat concerné par ce souci.Un système de partenariat permet à une ville d’avoir une interface adaptée pour recevoir les observations. Mais dans le cas de ville non partenaire, celle-ci sera contactée par email ou courrier postal avec le descriptif précis que vous aurez noté.

Les exemples d’observations sont nombreux. Vous pouvez signaler un feu tricolore en panne, un encombrant, un nid de poule sur la route, une zone dangereuse en vélo, un banc cassé, un panneau mal placé, …

 

 

Dès que l’observation est envoyée, vous pouvez suivre son évolution et être alerté lorsque celle-ci est résolue (bitume refait, banc réparé, encombrant enlevé, …).

Dans une petite ville ou un village, ce genre de relevé n’est peut-être pas adapté car tout se sait très vite. Mais dans une grande agglomération ou une ville moyenne, la municipalité ne peut pas mettre un agent dans chaque rue ou chaque quartier qui observe et alerte du moindre problème. La force du Crowdsourcing et de la participation citoyenne, c’est que chaque utilisateur de l’app est un éclaireur, un « alerteur en herbe » qui est situé au plus proche du terrain.

Plus le nombre d’utilisateurs est important, plus le maillage d’observation est précis et votre ville va pouvoir faire des économies en agissant très rapidement avec efficacité.

L’app Keyclic est disponible sur :
– Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.keyclic.app&rdid=com.keyclic.app
– IOS : https://itunes.apple.com/fr/app/keyclic/id1131549008
mais aussi via un formulaire web : https://app.keyclic.com/#/feedbacks/map

 

L’idée derrière ce service me touche vraiment. C’est par de petites actions à notre échelle personnelle qu’on peut faire changer les choses. On peut se dire qu’envoyer une photo et un petit texte d’un problème rencontré, ce n’est pas important. Mais avec une petite observation + une autre petite observation, au moins on avance. Ce n’est pas la longueur d’un pas qui est important mais le nombre de pas que vous ferez l’un après l’autre sans s’arrêter.
Alors, ce service vous plait ? Vous allez l’essayer ? juste un petit pas …

1 Commentaire

  1. J’aime aussi l’idée que ce service peut être utilisé dans une démarche de « signalement écologique ». Je fais le petit pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*